Absentéisme

Publié le 8 octobre 2019

Comme mentionné dans la newsletter de lancement de l’année scoute, nous avons décidé de lutter plus activement contre l’absentéisme aux réunions. Ces dernières années, nous n’avons malheureusement pu que constater l’augmentation du taux d’absence.

Lorsque le staff de section est prévenu (ce qui n’est pas malheureusement pas toujours  le cas) et au-delà des absences pour raisons habituelles, d’autres raisons invoquées démontrent que le scoutisme est secondaire pour certains :

  • S’il ne va pas à tous les matchs, il sera « banquette »
  • Présence reportée car saison sportive en cours
  • Il n’est pas venu car il pleuvait
  • Nous avons oublié qu’il y avait réunion

Les conséquences de ces absences, dont certaines de pure convenance, pénalisent avant tout les animés qui sont présents et les animateurs qui préparent les activités.

Nous avons eu une longue réflexion à ce sujet et de nombreux éléments sont entrés en ligne de compte dont trois étant particulièrement déterminants.

Le premier est que le scoutisme est un engagement fort qui va largement au-delà d’une activité de loisir pour occuper les enfants pendant les week-ends et les vacances.

Le deuxième est un des fondements de la méthode de la pédagogie mise en œuvre par notre fédération, à savoir la vie en petit groupe. Nous avons conclu que si un animé décide de privilégier d’autres activités, il se met dans une situation où il ne peut de facto participer à la construction de la vie de groupe.

Le troisième est que nous sommes, à regret, dans une situation où nous devons refuser certaines demandes d’inscription par manque de place. Nos animés actuels privilégiant systématiquement une activité « extra-scoute » empêchent donc ces enfants de nous rejoindre.

Nous reconnaissons toutefois qu’il est impossible d’être présents lors de toutes les activités car nous avons tous d’autres impératifs : participer à une fête de famille, un match vraiment important ou toute autre raison impérieuse. Nous restons convaincus qu’il est également nécessaire de pouvoir s’épanouir en dehors du scoutisme. Nous ne pouvons cependant accepter que le scoutisme devienne l’activité « bouche trou » dans le cas où il n’y a rien de prioritaire ailleurs.

Pour ces raisons, l’ensemble des staffs de section et le staff d’unité a décidé de mettre une limite au nombre d’absences acceptées lors de l’année scoute. Nous accepterons un maximum de 3 absences (réunions, week-ends et camp). Afin de privilégier le dialogue, le staff d’unité demandera à ce moment une rencontre avec les parents de l’animé concerné afin de faire un point quant à la situation. A la quatrième absence nous introduirons une demande d’exclusion auprès de la fédération. Bien entendu ceci ne prend cours qu’à partir de la date de ce courrier, les réunions précédant celui-ci ne seront pas prises en compte. De même, les absences de nature exceptionnelle pourront, à l’appréciation du staff d’unité et du staff de section concerné, être exclues du décompte d’absences.

Faire ce choix n’est pas chose agréable pour l’ensemble des animateurs, l’inclusion et la solidarité nous tenant aussi à cœur. Nous restons cependant convaincus que c’est malheureusement devenu une nécessité afin de faire du scoutisme en général et de la vie de notre unité en particulier le vecteur d’un projet éducatif impliquant activement les jeunes qui le souhaitent.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute question.

Dernière mise à jour le 23 octobre 2019